prev next
imprimer

Yves-Noël Genod

Haschich à Marseille

Les 30 septembre & 1er octobre à 22h00
Du 30 septembre  au 1er octobre

[mac]

Durée estimée : 1h

8€

D’après un texte de : Walter Benjamin // Avec : Kate Moran, Thomas Scimeca, Yves-Noël Genod // Son : Erik Billabert

Comédien, danseur, auteur et metteur en scène, Yves-Noël Genod a créé en cinq ans une vingtaine de spectacles reposant pour une grande part sur la performance et l’art du casting, des références absurdes, du comique, de la rencontre et de sa distribution dans l’espace.

Exercice d’Adoration
À Marseille, on peut manger des rougets avec quelqu’un qui dit adorer Twombly et les anchois.
Le vin blanc aussi, on peut adorer en boire.
Dans cette ville, on peut tourner dans sa bouche une phrase entendue : « L’art est une catastrophe gérée par des gens catastrophés. »
Dire qu’on adore.
Artaud enfant adorait y mettre en scène la crèche provençale.
Il voyait de l’électricité lilas autour de sa tête.
Pour lui, le coeur de la ville était celui de la Vierge Noire de la Basilique Saint Victor (la couronne de coeurs d’argent de la Vierge Noire).
Son premier théâtre.
L’exercice d’adoration est-il possible dans cette ville ?
Adorer, c’est déglutir ?
Et vos genoux ? Vous en faites quoi de vos genoux ?
Ça a quelque chose à voir avec l’échange des coeurs ?
En mangeant ses rougets, elle précise qu’elle adore ce poisson parce que c’est le seul qu’on vous sert sans l’avoir vidé.
Entrailles et estomac.
Tout. On mange tout. Même la tête.
Au dessert, elle sort un livre de son sac et lit :
« (…) Il ne fait aucun doute que beaucoup de promesses de beauté et de lumière restent souvent sans être expérimentées. Mais, d’autre part, la solitude agit aussi comme un filtre ; ce qu’on rédige le jour suivant est plus qu’une énumération d’impressions ; dans la nuit, l’ivresse se propage par de beaux contours prismatiques qui la distinguent de la réalité quotidienne. Elle forme une sorte de dessin, elle est ainsi plus facilement mémorisable. Ce dessin se dessèche et il en reste comme la forme d’une fleur. (…) »
Elle ajoute (en se resservant un verre de blanc) : Walter Benjamin, Haschich à Marseille ! J’adore !

En partenariat avec le [mac] Musée d’Art Contemporain

Photo : © Jacques Couzinet

Yves-Noël Genod
Biographie(s) associée(s) : Yves-Noël Genod