prev next
imprimer

Thom Luz

When I Die - A Ghost Story with Music

Les 9 & 10 octobre à 21h
Du 9  au 10 octobre

Théâtre du Gymnase

Durée : 1h25

Cat. 1 : 20€ / 14€ / 10€
Cat. 2 : 18€ / 12€ / 8€
Cat. 3 : 16€ / 10€ / 6€

Forfait soirée pour 2 spectacles :
Cat. 1 : 24€ / Cat. 2 : 22€ / Cat. 3 : 20€
+ d’infos

Spectacle en allemand surtitré en français

Dans le cadre du Temps Fort Suisse

Conception, mise en scène et scénographie : Thom Luz // Avec : Jack McNeill, Daniele Pintaudi, Suly Röthlisberger, Samuel Streiff, Mathias Weibel // Direction musicale : Mathias Weibel // Dramaturgie : Marcus Dross // Lumière et costumes : Tina Bleuer // Son : Martin Hofstetter

En 1970, un disque atypique provoque la stupeur et l’incrédulité de la presse musicale européenne : l’opus réunit des inédits de grands compositeurs disparus, Liszt, Chopin, Schubert, Rachmaninov, Debussy et de nombreux autres. C’est une modeste femme de ménage anglaise, médium, qui dit recevoir quotidiennement des dictées musicales d’outretombe.
Née en 1916, morte en 2001, Rosemary Brown a ainsi produit de nombreuses oeuvres venues de l’au-delà depuis sa première séance de possession en 1964 : tous les jours, elle travaille de 8 heures à 12 heures, puis de 15 heures à 18 heures, alors qu’elle dit connaître à peine la musique et ne pas savoir l’écrire. Du travail de la spirite qui reçoit la visite des fantômes est sorti un corpus considérable : notamment une sonate et douze Lieder de Schubert, une fantaisie impromptue de Chopin, quelques sonates et deux symphonies de Beethoven.
Douze ans après la mort de cette étrange musicienne médium, Thom Luz s’empare de son histoire et de ses compositions pour en tirer une soirée de théâtre musical : When I die, sous-titrée Une histoire de fantômes avec de la musique. Une pièce irrésistible pour trois musiciens, une comédienne et un comédien. Entre une longue et savoureuse scène d’ouverture qui fait entendre des parasites et le tic-tac d’une horloge, jusqu’à la scène finale qui fait écouter des parasites et la fin d’une oeuvre classique, c’est toute l’histoire de Rosemary Brown qui se raconte. Thom Luz n’a pas besoin de grandchose pour mener son récit : quelques instruments de musique, un semis de tabourets de piano, des tasses, un téléviseur et des boîtes de transport de décor. Le metteur en scène sait jouer du décalage, de la lenteur, de la beauté. Il sait surtout laisser vivre sur scène les situations les plus étranges, afin d’en savourer le burlesque et la mélancolie.

En coréalisation avec le Théâtre du Gymnase-Bernardines

Coproduction : Gessnerallee (Zürich), Festival Spielart (Munich), Théâtre Kaserne Basel (Suisse), Théâtre Chur (Suisse), Südpol Lurzen (Suisse)
Avec le soutien de Canton de Zürich – Service de la culture, Ville de Zürich, Pro Helvetia - Fondation suisse pour la culture, Pour-cent culturel Migros (Suisse), Fondation Ernst Göhner (Suisse), Fondation Georges et Jenny Bloch (Suisse)

Photo : © Karin Hofer

Thom Luz
Diaporama son / vidéo Biographie(s) associée(s) : Thom Luz