prev next
imprimer

Alain Platel / Les ballets C de la B

nicht schlafen

Les 4 et 5 octobre à 21h
Du 4  au 5 octobre

Théâtre des Salins / Martigues

Création 2016
Durée : 1h40

Pour des raisons techniques, le spectacle nicht schlafen d’Alain Platel / Les Ballets C de la B, initialement prévu à la Salle Guy Obino-Ville de Vitrolles, sera présenté aux Salins scène nationale de Martigues.

Tarifs 24€ / 15€ / 12€
Réservez votre covoiturage !

Mise en scène : Alain Platel // Composition et direction musicale  : Steven Prengels // Création et interprétation : Bérenger Bodin, Boule Mpanya, Dario Rigaglia, David Le Borgne, Elie Tass, Ido Batash, Romain Guion, Russell Tshiebua, Samir M’Kirech // Dramaturgie : Hildegard De Vuyst // Dramaturgie musicale : Jan Vandenhouwe // Assistance artistique : Quan Bui Ngoc // Scénographie : Berlinde De Bruyckere // Création éclairage : Carlo Bourguignon // Création son : Bartold Uyttersprot // Création costumes : Dorine Demuynck // Régisseur plateau : Wim Van de Cappelle // Photographie : Chris Van der Burght // Direction de production : Valerie Desmet // Responsable tournée : Steve De Schepper // Production  : Les ballets C de la B

Un groupe d’hommes réunis autour de cadavres de chevaux pour un rite. Formulé ainsi, en une seule phrase, « nicht schlafen » garde l’apparence d’un récit. Mais tout se contredit immédiate-ment. Le lieu du culte archaïque est entouré d’une couverture gigantesque. Parmi les hommes, se trouve également une femme. Est-ce l’annonce d’un nouveau Sacre du Printemps ? Faudra-t-il une fois encore sacrifier une femme pour la masculinité défaillante ?
Pour sa nouvelle représentation, le metteur en scène Alain Platel a pris comme point de départ – à l’instigation de Gerard Mortier – l’oeuvre du compositeur autrichien Gustav Mahler. Ce n’était pas le coup de foudre pour Platel. Initialement, il avait surtout des affinités avec l’époque que Mahler évoque dans son oeuvre : une ère de grandes accélérations et de dislocation à l’aube de la Première Guerre Mondiale. Mais petit à petit Platel découvrait que la nervosité et l’agressivité, la passion et le désir d’une harmonie perdue exprimés par la musique de Mahler, raccordent aux images qu’il recherche dans son travail.
La direction musicale est confiée au compositeur Steven Prengels. Dans ses paysages sonores il cherche le contraste avec les chants polyphoniques africains et il introduit les sons de sonnailles ou d’animaux dormants. Pour le décor, Alain Platel travaille pour la première fois avec l’artiste Berlinde De Bruyckere. Ils partagent la même prédilection pour la souffrance et de la mort. En-semble avec les neuf danseurs, ils explorent le potentiel de transformation, avec l’espoir fragile de ne pas finir dans la destruction massive. Et c’est ce potentiel, cette possibilité de transforma-tion, que ce groupe de danseurs veut explorer à chaque représentation, sans filet de sécurité. Danser à la vie, à la mort.

Une coréalisation Actoral & Ville de Vitrolles, en partenariat avec Les Salins scène nationale de Martigues

Coproduction : Ruhrtriennale (Ruhr), La Bâtie-Festival de Genève, TorinoDanza (Turin), Biennale de Lyon, Opéra de Lille, Kampnagel (Hambourg), MC93 - Maison de la Culture de la Seine-Saint-Denis, Holland Festival (Amsterdam), Ludwigsburger Schlossfestspiele (Ludwigsbourg), NTGent (Gand) // Distribution : Frans Brood Productions // Avec l’appui de la ville de Gand, de la Province de la Flandre-Orientale, des autorités flamandes, du Port of Ghent

Remerciements  :
Université de Gand et Prof. Dr. Paul Simoens et Marianne Doom, Guy Cuypers & team, Alexi Williams, Bart De Pauw, Bob et Monir, K49814, Isnelle da Silveira, Lieven Vandeweghe, Griet Callewaert, les volontaires et le personnel de l’atelier Berlinde De Bruyckere, Pierre Philippe Hofmann, Manège de Hoefslag in De Pinte, Warner Classics

Cette programmation s’inscrit dans le cadre d’un focus sur la scène belge imaginé par Actoral avec le soutien de Wallonie-Bruxelles International, de Flanders State of the Art, de Wallonie-Bruxelles Théâtre/Danse, de la SACD Belgique et du Centre Wallonie-Bruxelles de Paris.
Un temps fort coréalisé avec le Théâtre Gymnase-Bernardines. Et avec le Ballet National de Marseille, le cipM, La Criée - Théâtre National de Marseille, le
FRAC PACA, La Friche la Belle de Mai, Montévidéo, le MuCEM, la Ville de Vitrolles

Photos  : © DR
Trailer : © Beeldstorm

Alain Platel / Les ballets C de la B
Diaporama son / vidéo Biographie(s) associée(s) : Alain Platel