prev next
imprimer

Édouard Levé

Pornographie

Du 23 juin au 3 juillet
Du 23 juin  au 3 juillet

Montévidéo

Entrée libre

Dans Pornographie, les modèles miment des scènes inspirées de revues pornographiques. Mais ils sont habillés, et leurs visages, lorsqu’on les voit, sont impassibles. L’objet du désir étant caché, l’obscénité de la scène se dissout, et laisse la place à une chorégraphie aussi explicite que décalée. Les effets de ce masquage sont multiples. Absurdité : des personnages s’efforcent d’exécuter un acte érotique impossible. Inquiétude : l’impassibilité des modèles transforme le plaisir en une froide mécanique. Excitation : l’objet caché peut se révéler plus fantasmatique que l’objet vu. Esthétique : la pornographie, devenue une équation de gestes, révèle son potentiel chorégraphique.

Photo : © Édouard Levé