prev next
imprimer

Antonella Amirante / Tino Caspanello, Erri de Luca & Laura Forti

Parole in Anteprima

Le 3 octobre à 18h30
Le 3  octobre à 18h30

La Friche la Belle de Mai

Durée estimée : 3h

12€ / 8€

Textes de : Tino Caspanello, Erri de Luca et Laura Forti // Mise en lecture : Antonella Amirante // Lumière et plateau : Benoît Foulquié // Avec : Antonella Amirante, Fatou Ba, Andrea de Luca, Bruno La Brasca, Vittoria Scognamiglio & Lise Gervais

Avec le projet Parole in anteprima, Antonella Amirante et son équipe proposent trois auteurs, trois textes à découvrir, représentatifs de la dramaturgie italienne. Des lectures dirigées et interprétées en français par des comédiens bilingues qui pourront au détour d’une phrase passer d’une langue à l’autre et nous donner à entendre la sonorité des textes dans leur version originale.

Trois textes, trois auteurs :
Mers de Tino Caspanello
Traduit du sicilien par : Bruno La Brasca

Dialogue entre un homme et une femme que l’auteur dédie à tous ceux qui s’aiment sans paroles.

Extrait
Femme Ca mord ?
Homme Non rien du tout encore.
Femme Bon, j’y vais alors …
Homme C’est ça, toi, vas-y, moi, j’viendrai plus tard.
Femme Qu’est-ce que t’as à faire ?
Homme Rien que j’te dis, j’ai envie d’rester encore un peu ici, à côté d’la mer.
Femme Pourquoi, qu’est-ce que t’as à faire ?
Homme Mais rien ! Qu’est ce que j’ai à faire ? Rien.
Femme Alors qu’est-ce que j’fais, j’t’attends ?
Homme Non, vas-y.
Femme Et pour manger, j’t’attends ?
Homme Non, mange sans moi. T’occupe pas d’moi.
Femme J’avais fait du poisson avec une pt’ite salade de tomates, j’ten laisse ?
Homme Non, j’ai pas faim. T’as qu’à l’manger le poisson.
Femme J’remonte alors ?
Homme Oui, c’est ça, remonte.
Femme Tu restes encore longtemps ?
Homme Non, j’vais pas rester longtemps …
Femme J’t’attends dans l’lit ?
Homme Non.
Femme C’est ça … comme ça j’vais m’endormir … et quand tu vas arriver, tu vas m’réveiller …
Homme Non, j’te réveillerai pas, j’ferai doucement.
Femme Bon, c’est bon, j’y vais alors ?
Homme Ouais, c’est ça, vas-y.


Le dernier voyage de Sindbad de Erri de Luca
Traduction : Danièle Valin

Ce texte inédit, réinterprète la légende de Sinbad en l’implantant de nos jours
sur les eaux de la Méditerranée.
Sinbad est un capitaine qui transporte des clandestins sur les côtes italiennes...


Thérapie antidouleur de Laura Forti
Traduction : Carlotta Clerici

Sur le ton de la tragicomédie italienne...
Le père est à l’hôpital, il a un cancer. Ses deux filles et son fils se réunissent autour de son lit et confrontent leur vie, à l’ombre de sa mort. Mais le temps des regrets et des reproches s’embrouille quand apparaît une jeune Kossovar enceinte, maîtresse inattendue du père.

Extrait
LE PÈRE : Personne n’est venu, pour moi ?
LELE : Qui aurait dû venir ?
LE PÈRE : Il y a trop de silence dans cet endroit, toute la journée. Tout s’écoule lentement. La douleur a un rythme lent, une durée infinie qui creuse à l’intérieur de toi. Tu te croirais dans une étrange prison. Moi, j’ai besoin de voix, d’informations, tu comprends, pas de gémissements. Ici il y a des gens qui meurent. Mais je l’emmerde, moi, la mort. Je ne veux pas mourir maintenant. Touche du bois, touche tes couilles.
LELE : Papa !
LE PÈRE : J’ai dit touche tes couilles ! On l’emmerde, la mort ! (Lele se touche, furtivement) Bravo ! Maintenant, je dois pisser.
LELE : Je t’apporte le bassin.
LE PÈRE : Non, c’est moi qui vais aux chiottes.
LELE : Tu es très faible.
LE PÈRE : Où sont mes pantoufles, où est-ce qu’elle m’a mis mes pantoufles, ta mère, je ne trouve plus rien.
LELE : Tu as la perfusion. Attention.
LE PÈRE : Moi, je mets mes affaires sur la table de chevet selon une logique, ici l’eau, ici les bonbons, dans le tiroir le rasoir et le portefeuille et parterre les pantoufles, ce serait si simple, elle le fait exprès.
LELE : Ne dis pas ça.
LE PÈRE : Si, elle le fait exprès, pour me brouiller. Elle le fait pour être la plus forte. C’est un vieux truc entre nous.
LELE : Allons-y.
LE PÈRE : Je ne peux pas faire pipi avec toi à côté.
LELE : Je dois te soutenir papa, sinon tu tombes.
LE PÈRE : J’ai toujours détesté que les gens regardent ma queue, même dans les chiottes publiques. Toi aussi ?
LELE : Oui, c’est gênant, je ne te regarderai pas.

Trois mises en lectures suivies d’une rencontre avec les artistes, autour d’une dégustation italienne...

Parole in Anteprima est une co-programmation de la Friche la Belle de Mai et du festival actiral.
Parole in Anteprima est un événement Théâtres du Shaman produit par l’Institut culturel italien de Marseille, l’Institut culturel italien de Lyon, le Consulat italien de Toulouse, l’Institut culturel italien de Strasbourg et La Friche Belle de Mai à Marseille.

Production déléguée : Théâtres du Shaman

Remerciements à : L’ensemble des équipes de la Friche La Belle de Mai, du Festival actoral.7 et de l’Institut Culturel Italien
et tout particulièrement à : Sabine Tamisier, Maria Lella, Philippe Puigserver, Willy Brodbecq, Sophie Lemaire, Catherine Verrier et le Cosmos Kolej.

Photo : © DR