prev next
imprimer

Gisèle Vienne & Dennis Cooper

Jerk

Le 10 octobre à 20h30 & le 11 octobre à 22h30
Du 10  au 11 décembre

Montévidéo

Durée estimée : 1h

12€ / 8€

D’après une nouvelle de : Dennis Cooper // Conception et mise en scène : Gisèle Vienne // Dramaturgie et adaptation : Dennis Cooper // Musique originale : Peter Rehberg et El Mundo Frio de Corrupted Créé en collaboration avec et interprété par : Jonathan Capdevielle // Voix enregistrées : Catherine Robbe-Grillet et Serge Ramon // Lumière : Patrick Riou // Marionnettes : Gisèle Vienne et Dorothéa Vienne Pollak // Traduction : Emmelene Landon // Interprété par : Jonathan Capdevielle

Jerk, solo pour un marionnettiste, est une reconstitution imaginaire étrange, poétique, drôle et sombre des crimes perpétrés par le serial killer américain Dean Corll, qui, avec l’aide de deux adolescents, David Brooks et Wayne Henley, a tué plus d’une vingtaine de garçons dans l’état du Texas au milieu des années 70.

Dans la pièce, David Brooks purge une peine à perpétuité. En prison, il apprend l’art de la marionnette qui lui permet en quelque sorte de faire face à ses responsabilités quant à sa participation aux crimes. Il écrit une pièce qui reconstitue les meurtres de Dean Corll, utilisant des marionnettes pour interpréter tous les rôles. Il présente son spectacle en prison pour une classe d’étudiants en psychologie d’une université locale.

« La pièce "Jerk" fait part d’une expérience intime du meurtre, d’après un fait-divers réel. La narration linéaire de la pièce renforce cette impression de vérisme rassurant. « Jerk » permet de questionner notre perception du réel. Si nous l’envisageons dans la continuité de mes trois précédentes collaborations avec Dennis Cooper, elle interroge la forme narrative linéaire comme un leurre réconfortant. »
Gisèle Vienne

Au détour de la presse...

« L’exploit du comédien Jonathan Capdevielle dans le spectacle Jerk, mis en scène par la chorégraphe Gisèle Vienne, laisse pantois. Ce solo pour un marionnettiste est un sidérant numéro d’acteur, de ventriloque, de bruiteur, sur un fait divers romancé par l’écrivain américain Dennis Cooper.  »
Rosita Boisseau, Le Monde, avril 2008.

Coproduction : Le Quartz - Scène nationale de Brest, Centre chorégraphique national de Franche- Comté-Belfort dans le cadre de l’accueil studio et Centro Parraga-Murcia.
Administration-diffusion : Bureau Cassiopée Production déléguée DACM avec la collaboration du Quartz - Scène nationale de Brest.
Avec le soutien de la Ménagerie de Verre dans le cadre des Studiolab. Gisèle Vienne est artiste associée au Quartz - Scène nationale de Brest

La compagnie DACM reçoit l’aide de la Drac Rhône-Alpes / Ministère de la culture et de la communication, de la Région Rhône-Alpes, du Conseil Général de l’Isère et de la Ville de Grenoble ; et de Culturesfrance pour ses tournées à l’étranger.

Photo : © Alain Monot

Gisèle Vienne & Dennis Cooper
Biographie(s) associée(s) : Dennis Cooper
Gisèle Vienne