prev next
imprimer

Bonaventure Gacon

Par le Boudu

Les 1er & 2 octobre à 21h
Du 1er  au 2 octobre

CREAC de Marseille

Durée estimée : 1h

12€ / 8€

Texte : Bonaventure Gacon // Avec : Bonaventure Gacon // Régie lumière : Nicolas Cautain // Précieux coup d’œil de : Martine Cendre

Spectacle pour adulte
Le Boudu est un dessin d’enfant : un personnage rond, aux bras et jambes bâtons, étonné et colérique, phrase saccadées, onomatopées puis fleuve, il gigote et trafique, s’énerve. Un personnage méchant. Sa méchanceté n’est qu’une illusion dans cette caverne aux vérités brutes. Il a un peu mal au cœur, trop bu… sans doute le foie, les petites bières ou peut-être le cœur lui même, son pauvre cœur d’ogre, ou bien cette satanée rouille qui inexorablement agit sur toutes choses, sur les poêles, les cœurs et le reste… Enfin, il faut bien se remettre au boulot, aller voir les bons petits gars et les petites filles, siroter quelques verres, regarder les couchers de soleil, se faire des petits gueuletons et puis être méchant du mieux qu’on peut.
On l’aime, cet ogre attachant et effrayant. A grands éclats de rire, il nous débarrasse de de nos peurs et de nos désirs inavouables. Bonaventure Gacon met son talent d’acteur et sa maîtrise de l’acrobatie au service d’un texte fin et drôle.

Au détour de la presse...

L’EXPRESS – 06/12/2001
Par le Boudu

« Le clown campé par Bonaventure Gacon est atypique. Il est seul, triste, ivre, sale et méchant. Il écrit des poèmes, fait du patin à roulettes, regarde les couchers de soleil et maltraite les petites filles. Il les mange même. Par ennui et par affection. Ce bonhomme, un rien désinvolte, n’a pourtant rien d’un ogre effrayant et sanguinaire. Les bons sentiments l’assaillent autant que la faim. Pour son premier solo, Bonaventure Gacon (remarqué dans le spectacle du CNAC C’est pour toi que je fais ça !) fait preuve d’une exceptionnelle maturité. Aussi bon comédien qu’acrobate, aussi juste que généreux à provoquer les rires. Son Boudu a déjà sa place auprès des grands clowns de l’histoire du cirque. »
Thierry Voisin

TÉLÉRAMA – 13/11/2002

Le Grand Méchant Clown : Bonaventure Gacon joue un Auguste loqueteux et provoquant

« Le Boudu est une épave. Un clown méchant et qui le revendique. Mais c’est en endossant toute l’horreur du monde que le personnage de Bonaventure Gacon libère le rire.
Gueule tordue, barbe foisonnante, le Boudu entre en scène, dépenaillé, fourbu, plus instable qu’une coquille de noix dans la tempête. Regardez un peu ses grands yeux lunaires, la misérable calotte de feutre gris qu’il porte sur la tête, sa souquenille, ses basques, ses pantoufles et son nez rouges. Vous l’avez compris, le Boudu est un clown qui s’appelle le Boudu. Pas un de ces clowns blancs, tyranniques et vaniteux, mais un Auguste un pauvre type, une épave. A grand peine, il s’approche d’une table de bois cent fois sauvée de la décharge publique, cent fois rafistolée. Va-t-il enfin parler ? Finalement oui, il parle. Ses mots sont pleins de trous, de vent et de honte : "C’est moi qui suis là ! (long silence), Moi, j’suis méchant… (long silence), j’suis méchant (silence) moi !" Voilà, c’est dit. [...] Faut-il s’étonner qu’il ait choisi d’enfiler la défroque d’un Auguste ? "Normal, conclut-il, c’est lui qui en chie le plus dans la vie !" »
Daniel Conrod

à côté d’actoral.8
Bonaventure Gacon au théâtre Massalia
Du 16 au 28 février dans Les Clowns de la compagnie L’entreprise
et du 5 au 14 mars dans Volchok du Cirque Trottola
Renseignements au 04 95 04 95 70

En partenariat avec le CREAC de Marseille (Centre de Recherche Européen des Arts du Cirque) / Avec le soutien de la SACD.
Coproduction : Le Prato, théâtre international de quartier (Lille)
Remerciements à Gilles Defacque (Le Prato), Le Colibri (Avignon).

Photo : © Denis Grégoire

Bonaventure Gacon
Biographie(s) associée(s) : Bonaventure Gacon