Tous les artistes | A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | Z
imprimer

Michael Allibert

Né en 1977. D’abord formé en théâtre par Robert Condamin et Jacqueline Scalabrini (anciens élèves et compagnons de Jean Dasté), Michaël Allibert aborde les techniques du théâtre classique et contemporain. La danse vient plus tard. Au départ, simplement pour améliorer sa conscience du corps.
En 1997, il rencontre la chorégraphe Marie-Christine Dal Farra avec qui il engage un travail privilégié. Il se lasse du théâtre, de ses codes, de son excès de discours et se consacre exclusivement à la danse en suivant de nombreux stages. Puis, il fait la connaissance des chorégraphes Jackie et Denis Taffanel, avec qui il renoue avec le travail de la voix.
Depuis 1999, il travaille pour plusieurs compagnies comme interprète, manipulateur de marionnettes ou assistant chorégraphe : Cie les Rats Clandestins, Cie Reveïda, Cie Hanna R, Cie de L’Arpette, La Zouze (Christophe Haleb), Divine Quincaillerie.
En 2005, il crée son propre groupe, Trucmuche Compagnie, et développe un travail transgenre de création contemporaine, entre danse, théâtre et masque. Constituée de danseurs, de comédiens et de musiciens, la Trucmuche Compagnie cherche une articulation commune à ses différentes pratiques pour dire au plus juste, pour explorer « la bancalitude du monde » : Le bal des Perdus (2009), Ne suis pas prostituée/ Espère le devenir (2011) et, tout récemment, Office du Tourisme (2013).
En juillet 2012, Michaël Allibert a répondu à une commande de la SACD pour les Sujets à Vifs dans le cadre du Festival d’Avignon.

www.trucmuche.org

Photo : © TCMA