Tous les artistes | A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | Z
imprimer

Stéphane Bouquet

Stéphane Bouquet a publié quatre livres de « poésie » chez Champ Vallon (Dans l’année de cet âge, 2001 ; Un monde existe, 2002 ; Le Mot frère, 2005 ; Un peuple, 2007). Ainsi qu’une traduction du poète américain Robert Creeley, Le Sortilège, aux éditions Nous. Il est par ailleurs scénariste pour divers cinéastes dont particulièrement Sébastien Lifshitz. C’est à New York que Stéphane Bouquet est allé traduire un recueil du poère new-yorkais, Paul Blackburn. C’est alors que sont nés des poèmes venus en parallèles, comme des variations, à ceux du poète américain. Là, dans cette ville, Stéphane Bouquet empruntait l’être de Blackburn, à savoir son rythme qu’il appliquait au monde d’aujourd’hui. Translating Paul Blackburn, c’est la rencontre de deux poètes, les poèmes de Blackburn traduits par Bouquet, et ceux de Bouquet hantés par Blackburn. Une manière de dire aussi que les écrivains ne sont pas uniques, qu’ils sont un melting pot de tous les autre, de dire le nous des poètes.

Stéphane Bouquet a présenté au Festival actoral : Translating Paul Blackburn & Lecture à deux voix (avec Valérie Mréjen), actoral.8 Paris // If n°33 (avec Vélimir Khlebnikov, Cyrille Martinez, Valérie Mréjen, Yvan Mignot & Olivia Rosenthal), actoral.8

Photo : © DR

Bouquet
Projet(s) associé(s) : Translating Paul Blackburn - Actoral.8 Paris
Lecture à deux voix - Actoral.8 Paris
Revue If n°33 - Actoral.8
Translating Paul Blackburn - Actoral.8