Tous les artistes | A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | Z
imprimer

Marie Brassard

Marie Brassard est auteure, metteur en scène et actrice. Après ses études au Conservatoire d’art dramatique de Québec, sa carrière a été étroitement liée à celle de Robert Lepage. Pendant quinze ans, avec lui et sous sa direction au sein de collectifs, elle a co-créé et interprété plusieurs spectacles et aussi des films.

Par la suite, en 2001, elle créait son premier spectacle solo, Jimmy, créature de rêve, dans le cadre du Festival de théâtre des Amériques. L’immense succès remporté par cette œuvre l’incita à fonder sa propre compagnie de production, Infrarouge, dont elle assume la direction artistique. Depuis, en étroite collaboration avec des musiciens et artistes visuels, elle créé des spectacles aux atmosphères surréalistes où la vidéo, la lumière et le son occupent une place royale. Son travail particulier, qui allie art et technologie, a fait d’elle une voix singulière dans le paysage théâtral contemporain. Ses pièces ont été présentées et accueillies chaleureusement dans une vingtaine de pays en Amérique, en Europe et en Australie.

Elle s’intéresse depuis peu à la mise en scène, hors des solos. En 2013, elle a signé et mis en scène un collage de textes de l’auteure Nelly Arcan, La fureur de ce que je pense, spectacle mettant en vedettes six actrices et une danseuse. Cette année, elle a revisité son solo Peepshow, avec, sur scène, l’actrice Monia Chokri. Elle développe présentement une nouvelle création solo, intitulée provisoirement Léone et le temps, dont les premières explorations ont été faites au printemps dernier à Marseille, au centre Montevideo.

Depuis quelques années, elle s’adonne également à la mise en scène et à la dramaturgie de la danse. Elle fait aussi du cinéma à l’occasion.

www.infrarouge.org
www.mariebrassard.com
Facebook

Photo : © Minelly Kamemura

Brassard
Projet(s) associé(s) : Vauban - Actoral Montréal
Vauban - Actoral.14
Dissidences - Actoral.16
Dissidences, d’après A abattre - Actoral Montréal