Tous les artistes | A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | Z
imprimer

Yan Duyvendak

Yan Duyvendak, néerlandais d’origine, vit entre Genève et Marseille. Formé à l’École cantonale d’art du Valais et l’Ecole Supérieure d’Art Visuel de Genève, il pratique la performance depuis 1995, année de sa première œuvre d ’art vivant : Keep it Fun for Yourself.

Depuis, il enchaîne les créations et les scènes - Festival for performing arts EXIT, Helsinki / Art Unlimited Basel / Museo Reina Sofia de Madrid / La Bâtie Festival de Genève / Biennale de Gangju / Image Forum, Tokyo / Ménagerie de verre, Paris / Vooruit, Gand / Festival d’Avignon, / Theaterspektakel, Zurich / Comédie de Genève / Festival TheaterFormen, Hannovre / CDN de Montreuil / Wiener Festwochen / Foreign Affairs, Berliner Festspielen - et s’impose peu à peu comme une référence de la performance helvétique et européenne.
S’attachant en particulier à souligner combien les images télévisuelles et mentales, les codes sociaux et autres rituels de la société du spectacle épaississent aujourd’hui l’écran qui se dresse entre l’Homme et la réalité, il réaffirme tout au long de son travail une forme de dignité humaine mise à mal par la société de l’image. Ses créations Made In Paradise (2008), co-signée avec Omar Ghayatt et Nicole Borgeat, ainsi que Please, Continue (Hamlet) (2011), co-signée avec Roger Bernat, sont sans doute les plus performatives et les plus politiques de toutes ses pièces.

Également plasticien, son travail vidéo est présent dans de nombreuses collections publiques et privées, allant du Musée des Beaux-Arts de Lyon au Museum der Moderne (MdM) de Salzburg. Il reçoit durant trois années consécutives le Swiss Art Award, (2002, 2003, 2004), est lauréat du Namics Kunstpreis für Neue Medien (2004) et du Network Kulturpreis (2006). Il bénéficie de plusieurs résidences, allant de la Cité des Arts à Paris, en passant par l’atelier Schönhauser à Berlin (fonds cantonal d’art contemporain, Genève) jusqu’au Swiss Artistic Studio au Caire de Pro Helvetia (2007, 2008, 2009). En 2010, il reçoit le prix le plus prestigieux d’art contemporain suisse, le prix Meret Oppenheim. De 2012 à 2014 ainsi que de 2014 à 2017, la Compagnie Yan Duyvendak bénéficie d’une convention de subventionnement conjointe de la Ville et du Canton de Genève et de Pro Helvetia - Fondation suisse pour la culture.

En parallèle à son activité artistique, il a été, de 2004 à 2014, coordinateur de l’option art/action au sein de la Haute Ecole d’Art et Design (HEAD), Genève, et responsable de l’enseignement d’une performance contemporaine avec, entre autres Christophe Kihm et Nicolas Leresche.

Yan Duyvendak a présenté au Festival actoral : Please, continue (Hamlet) (avec Roger Bernat), actoral.12 // SOS (Save Our Souls) (avec Nicole Borgeat), Made in paradise (avec Nicole Borgeat), actoral.10 // Made in paradise (avec Omar Ghayatt), actoral.7 Paris, actoral.7 // Side Effects, Œil pour Œil / Game Over, actoral.6

Photo : © Isabelle Meister

Duyvendak
Projet(s) associé(s) : Sound of Music - Actoral.15
Please, continue (Hamlet) - Actoral.12
SOS (Save Our Souls) - Actoral.10
Made in Paradise - Actoral.7 Paris
Made in Paradise - Actoral.7
Œil pour œil / Game Over - Actoral.6
Side Effects - Actoral.6