Tous les artistes | A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | Z
imprimer

Rodrigo García

Auteur, scénographe et metteur en scène majeur de la scène européenne, Rodrigo García crée, en 1989, la compagnie La Carniceria Teatro qui réalise de nombreuses mises en scène expérimentales, en recherchant un langage personnel, éloigné du théâtre traditionnel.
Après une vingtaine de créations, ses références restent inclassables, elles traversent les siècles sans se soucier de la chronologie : on pense pêle-mêle à Quevedo, poète du Siècle d’or espagnol, à Beckett, Céline, Thomas Bernhard mais aussi à Buñuel ou encore à Goya de la période noire. Il refuse de s’enfermer dans un théâtre « écrit uniquement pour des spécialistes, et qui fonctionne par codes et par dogmes ». Son écriture s’inspire du quotidien, de la rue où il a grandi, « dans cette banlieue populaire de Buenos Aires au milieu de copains destinés à devenir ouvriers ou maçons ». Il rêve d’un théâtre où « n’importe qui puisse pousser la porte » sans hésiter sur le seuil. Son écriture est un prolongement du réel dont il s’inspire fortement ; sa force réside dans la dimension poétique qu’il lui confère. Ses personnages peuvent débiter des horreurs, parler en argot - la langue de Cervantès est en ce sens peut-être plus inventive et plus crue que le français - García évite la caricature facile et se garde de tout naturalisme.
Ses personnages se complaisent dans une déliquescence de la pensée, s’arrangent comme ils le peuvent pour exister et font semblant de croire que leur banale existence est des plus originales.

Rodrigo García a présenté au Festival actoral : Muerte y reencarnacíon en un cowboy, actoral.13 // Accidens, matar para comer, actoral.4

Photo : © Christophe Berthelot

García
Projet(s) associé(s) : Muerte y reencarnacíon en un cowboy - Actoral.13
Accidens, matar para comer - Actoral.4