Tous les artistes | A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | Z
imprimer

Renaud-Marie Leblanc

Renaud Marie Leblanc est metteur en scène, comédien et directeur de la compagnie Didascalies and Co. Traquant l’architecture de la langue et la métrique de l’écriture, il mène un travail résolument orienté vers le texte, qui le conduit à explorer les écritures contemporaines ; mais il s’intéresse aussi depuis quelques années aux écritures classiques du répertoire, dans lesquelles il y retrouve cette même singularité et cette même intensité.

Renaud Marie Leblanc a d’abord débuté sa carrière en tant que comédien. De 1990 à 1995, il travaille entre autres avec Marcel Maréchal et Philippe Minyana. Il sera ensuite assistant à la mise en scène de Caterina Gozzi, Jean-Claude Fall et Marcel Maréchal. En 1994, il signe sa première mise en scène avec Mélite ou les fausses lettres de Corneille au TNM La Criée à Marseille.

Après la fondation en 1996 de Didascalies and Co. à Marseille, il travaille sur les écritures contemporaines de Thomas Bernhard (L’ignorant et le fou, 1996), Noëlle Renaude (Ma Solange, comment t’écrire mon désastre, Alex Roux, fragments, 2000 / Ceux qui partent à l’aventure, 2008), Bernard Chartreux (Dernières Nouvelles de la peste, 2001), ou encore Albert Cohen (Belle du Seigneur, Théâtre des 13 vents CDN Roussillon, 2005) dont il assure la direction d’acteur et cosigne la mise en scène avec Jean-Claude Fall. Il consacre la saison 2006-2007 à Lars Norén avec Froid, au Théâtre des Halles à Avignon et Bobby Fisher vit à Pasadena au TNM La Criée à Marseille. En 2010, il crée deux textes de Christophe Pellet, Erich Von Stoheim au Théâtre du Merlan, Scène Nationale de Marseille et La Conférence au Théâtre de Lenche à Marseille, pièce avec laquelle il remonte sur scène après seize années.
Après avoir mis en lumière les langues singulières d’auteurs d’aujourd’hui, Renaud-Marie Leblanc poursuit son travail sur les écritures du passé avec l’envie de ré-entendre des langues oubliées. En 2004, Eschyle lui avait ouvert la voie avec Une Orestie, trilogie présentée au Théâtre du Merlan Scène nationale de Marseille. Depuis 2009, il s’aventure sur les terres du classicisme français, avec Racine et Molière. Il crée d’abord Phèdre de Jean Racine au Théâtre des Treize Vents à Montpellier et en parallèle, Les Racines de Noëlle Renaude à Lieux Publics. En 2011, il met en scène Le Malade Imaginaire de Molière au Théâtre du Jeu de Paume à Aix-en-Provence.
En février 2014, il créera Partage de Midi de Paul Claudel au Théâtre du Gymnase à Marseille dont il sera Artiste associé en 2014, 2015 et 2016.

Également auteur, il co-signe l’adaptation de Mourir d’Arthur Schnitzler, avec Nicolas Lartigue en 1993, sous le titre L’Ephémère. Membre des Commandos d’écritures dirigés par Madeleine Laïk, il signe deux textes : Scène d’hôpital et « Ich Habe genug », Cantate. Il adapte le roman de Jean-Luc Payen XCA, le Camp en 2002 - dont sa mise en scène lui vaut le prix de la Biennale des Compagnies en Région - et L’Orestie d’Eschyle. Il signe également le livret de La mort de Kikky.
Passionné par la musique, notamment l’opéra et les musiques de films, Renaud Marie Leblanc est aussi collaborateur artistique et metteur en scène d’oeuvres musicales : il a été assistant sur la création du Comte Ory de Rossini au Festival international d’Art Lyrique d’Aix-en-Provence en 1995. Avec le Concert de l’Hostel-Dieu à Lyon, il met en scène deux opéras baroques : Actéon de Marc-Antoine Charpentier en 1995 et Didon et Enée de Purcell en 1999. Il réalise également la mise en scène d’Offenbach’s en 1997, spectacle musical d’après Offenbach, La Mort de Kikky en 2005, opéra (Jamot/Leblanc) créé au Théâtre Le Sémaphore, et plus récemment, en 2010, Zoroastre de Rameau avec l’ensemble Baroques-Graffiti et Le Pierrot Lunatique d’après Shönberg avec l’ensemble Télémaque.

Renaud Marie Leblanc intervient aussi comme formateur dans différents cadres : il a assuré entre autres des stages autour des écritures contemporaines, notamment avec le collectif de comédiens La Réplique et Noëlle Renaude, des ateliers de création avec des amateurs (avec les Théâtres du Merlan, La Criée et Le Sémaphore) et des stages de formation continue (avec le rectorat d’Aix-Marseille). Intervenant dans la section Théâtre de la faculté d’Aix-en-Provence, il est aussi en charge des classes Option Théâtre au Lycée Marseilleveyre.

Photo : © DR

Leblanc
Projet(s) associé(s) : Fratrie - Actoral.12