Tous les artistes | A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | Z
imprimer

Jean-Charles Massera

Après Amour, gloire et CAC 40 ou United Emmerdements of New Order précédé de United Problems of Coût de la Main-d’œuvre, Jean-Charles Massera continue ce que Léa Gauthier décrivait au début des années 2000 comme son "invasion du domaine de la langue" avec We Are l’Europe (Le Projet Wale). Cette fois c’est le discours de vingtenaires, trentenaires et quarantenaires nostalgiques, indécis, des blasés, technophiles, beaufs, ultra-modérés, super-positifs, tous un tantinet largués face à la complexité d’un monde en pleine restructuration qui est passé à la moulinette de Massera. On voit ainsi se révéler dans une suite de saynettes tout ce qui constitue la mythologie de notre société urbaine consumériste, avec le désarroi et l’appauvrissement des esprits qui l’accompagne, mais aussi avec la volonté de s’en sortir, de faire avec cette société-là. On rit souvent, parfois jaune, à ces paroles que l’auteur restitue comme elles s’entendent : « Sque j’veux dire, c’est ksi on sla raconte pas, si on est un minimum lucide, fondamentalement... y nous arrive pas grand-chose... dans la vie. » In fine, le constat n’est pas glorieux, mais Jean-Charles Massera n’en tire aucune théorie. Bien au contraire, pas là pour penser à la place des autres. En revanche, l’énergie qui se dégage de ses pages peut permettre à chacun de tirer les leçons de sa lecture, d’engager ses propres réflexions pour trouver des pistes de sortie.

jean-charles-massera.com

Jean-Charles Massera a présenté au Festival actoral : I Am, You Are, We Are L’Europe, Dialogue avec Me, Myself and Itunes d’après We Are L’Europe, actoral.10 // Savoir quel appauvrissement de la communication nous voulons mettre en œuvre & Table ronde - La littérature au pays de la croissance, actoral.4

Photo : © DR