Tous les artistes | A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | Z
imprimer

Noé Soulier

Noé Soulier, Paris 1987, a étudié au CNSM de Paris, à l’École Nationale de Ballet du Canada, et à PARTS – Bruxelles. Il a obtenu un master en philosophie à l’Université de la Sorbonne (Paris IV) et participé au programme de résidence du Palais de Tokyo : Le Pavillon.
Il interroge la manière dont on perçoit et dont on interprète les gestes à travers des dispositifs multiples : chorégraphie, installation, essai théorique et performance. Dans Mouvement sur Mouvement (2013) et Signe blanc (2012), il introduit un décalage entre le discours et les gestes qui l’accompagnent afin de questionner la manière dont ils collaborent à l’élaboration du sens. Dans Petites perceptions (premier prix du concours Danse Élargie, organisé par le Théâtre de la Ville et le Musée de la Danse en 2010) et Corps de ballet (création en mars 2014 au CCN Ballet de Lorraine), la tension se situe entre l’intention et le mouvement du danseur. Elle vise à faire apparaître la manière dont l’interprète s’engage dans l’action. Ces décalages et ces tensions internes tentent d’explorer les rapports complexes entre l’intention, l’action, et l’articulation du sens par le corps et la parole.

noesoulier.tumblr.com

Noé Soulier a présenté au Festival actoral : Mouvement sur mouvement, actoral.14, actoral Montréal // Idéographie, actoral.12

Photo : © Nis & For

Soulier
Projet(s) associé(s) : Mouvement sur mouvement - Actoral Montréal
Mouvement sur mouvement - Actoral.14
Idéographie - Actoral.12