Tous les artistes | A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | Z
imprimer

Antonio Tarantino

Antonio Tarantino a étudié dans de nombreuses villes, suivant son père sous-officier d’artillerie dans ses mutations. À partir de 1950 à Turin, il suit un cours de graphisme publicitaire à l’institut Vittorio Veneto. Il apprend également l’art du design en fréquentant le cours du célèbre Raffaele Pontecorvo. Entre 1963 et 1965, il participe à des expositions collectives de graphisme et de design. Dans les années 1970, il exerce la profession de peintre dans un atelier de Turin. Les années 1980 sont celles de ses installations exposées à Turin et à Rome. Il entame en 1992 une carrière d’écrivain et reçoit plusieurs prix pour ses pièces mises en scène en Italie et à l’étranger : Stabat Mater (1992), Passione secondo Giovanni - Mistero per due voci (1992), Vespro della beate vergine (1993), Lustrini (1995), Materiali per una tragedia tedesca (1996), Stranieri (2000), La Casa di Ramallah (2002), La Pace (2003), Conversazioni (2004). En France, plusieurs textes d’Antonio Tarantino sont édités aux Solitaires Intempestifs.

Textes publiés en France
Stabat Mater, Les Solitaires Intempestifs, 1998. Traduit de l’italien par Jean-Paul Manganaro.
Passion selon Jean, Les Solitaires Intempestifs, 2006 . Traduit de l’italien par Jean-Paul Manganaro.
Vêpres de la vierge bienheureuse, Les Solitaires Intempestifs, 2007. Traduit de l’italien par Jean-Paul Manganaro.
Chère Médée, LEXI/textes, vol. 11, Théâtre National de la Colline / L’Arche Éditeur, 2007. Traduit de l’italien par Jean-Paul Manganaro.

Photo : © DR

Tarantino
Projet(s) associé(s) : Cara Medea & Torino Bacau Roma - Actoral.7