Tous les artistes | A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | Z
imprimer

Mark Tompkins

Danseur, chorégraphe et pédagogue américain, Mark Tompkins fonde sa compagnie I.D.A. (International Dreems Associated) en 1983. Sa recherche sur le contact-improvisation et la composition instantanée a beaucoup influencé les nouvelles esthétiques apparues dans les années 1990. Lauréat du concours de Bagnolet en 1984, il réalise la trilogie : Trahisons-Men/Women/Humen (1987), puis Nouvelles, d’après Gertrude Stein. Il produit ensuite la série Plaque tournante dans des lieux non scéniques de dix villes européennes - dont Marseille avec marseille objectif DansE - , puis une série de quatre soli en hommages à Josephine Baker, Vaslav Nijinski, Harry Shepard et Valeska Gert. Sa résidence au Théâtre de la Cité internationale de 2001 à 2005 l’a vu réinventer l’espace du long chantier de réhabilitation des salles du théâtre. En 2005, il crée une pièce de groupe, ANIMAL Mâle, une interrogation sur le combat, la survie, la domination et le pouvoir, suivi d’une version féminine, ANIMAL Femelle en 2007. Inclassables, les spectacles de Mark Tompkins sont souvent considérés comme des ovnis qui jouent avec les frontières de la danse, du théâtre et de toute autre forme de représentation scénique, cherchant à remettre en question la forme, l’écriture et le jeu, ainsi que la relation entre le performer et le public. Avant ANIMAL, il crée Song and dance, où en bête de scène il défie le spectre de la mort et affirme sa vocation de chanteur, notamment au sein du groupe qu’il a formé avec Nuno Rebello, Mark Lewis and the standards.

Photo : © DR