Tous les artistes | A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | Z
imprimer

Mathias Varenne

Mathias Varenne vit et travaille à Bruxelles.
Lauréat 2008 de l’École d’acteurs de Liège où il a travaillé notamment sous la direction de Francoise Bloch, Jacques Delcuvellerie et Raaven Ruel.
Depuis, il est comédien et performeur aux côtés d’Armel Roussel (Nothing Hurts d’après Falk Richter), Pierre Megos (12 Works, création), Lucille Calmel (Au bord du gouffre d’après D. Wojnarowicz), Christine Letailleur (La philosophie dans le boudoir de Sade), Lucille Urbani (Château de sable, création) et Wojtec Siemilski (Prolog, création). En outre, il a été invité par Antoine Pickels à participer à plusieurs soirées Composites à La Bellone, en tant que « fil rouge » liant par des performances multiples les différentes propositions de cette programmation.
Egalement créateur de ses propres objets scéniques et performances, il concentre son travail de recherche autour de thématiques sulfureuses (sexualités, amours, meurtres de masse...). Il signe un premier projet, La Preuve (création), en juin 2014 au C.C. de Forest.
Très influencé par la culture américaine et notamment par les artistes de l’East Village des 1970-1980, il s’attache principalement à faire se rencontrer l’outil corps et l’outil bouche, avec une attirance particulière pour l’art de la poésie sonore. Il se plait également à interroger la notion de médium et s’attache à créer une zone de recherche commune, où, comme dans un jazz band, chaque participant compose pour les autres et pour lui-même dans le but de créer des dissonances et des rythmes communs.

Projet(s) associé(s) : The Call (titre provisoire) - Actoral Montréal