• sept VEN 09
  • SAM 10
  • DIM 11
  • LUN 12
  • MAR 13
  • MER 14
  • JEU 15
  • VEN 16
  • SAM 17
  • DIM 18
  • LUN 19
  • MAR 20
  • MER 21
  • JEU 22
  • VEN 23
  • SAM 24
  • DIM 25
  • LUN 26
  • MAR 27
  • MER 28
  • JEU 29
  • VEN 30
  • oct SAM 01
  • DIM 02
  • LUN 03
  • MAR 04
  • MER 05
  • JEU 06
  • VEN 07
  • SAM 08
  • DIM 09

Wang ChuYu

Person

Témoigner, raconter, revenir à nouveau frais sur l’Histoire, les oublis et les non-dits. La tâche à quoi s’attelle Wang ChuYu avec Person, son premier film, est ambitieuse. L’Histoire est celle de Taïwan revisitée à travers un homme, Mo-lin Wang, fondateur du Taiwan Artist Theater. Le film est fait de l’alternance entre deux tableaux composés selon deux régimes visuels et narratifs. On entend d’abord, off, le récit de Wang, où il revient sur son parcours politique et ses méandres, de Taïwan à la Chine dite continentale en passant par le Japon. C’est le parcours d’un homme de gauche, utopiste, pour un temps communiste. Alors que se déplie son récit, à l’image un groupe d’ouvriers s’affaire à monter une structure en bois. C’est ensuite un texte de ce même Mo-lin Wang, The Waste Land – titre emprunté au fameux poème épique de T.S. Eliot – que deux silhouettes vues derrière une toile lisent et commentent. L’écran se fait à la fois voile et page, surface d’inscription. Ce parti pris de mise en scène joue des contradictions d’un texte où l’auteur revient principalement sur les années. Filtre ? Décor ? Échafaudage ? Métaphores, on s’en doute. Les lectures s’emboîtent, les mots se répondent ou arrivent à contretemps dans un fascinant pas de deux.
L’histoire a des mouvements multiples, comme ses modes d’apparition.

Cinéma - Créations 2022

Montévideo

mar 27 sep 2022 — 21:00

Réserver

Durée : 1h30 l Chine

Places disponibles, réservation au 04 91 94 53 49

En partenariat avec le FID Marseille