Réservez en ligne
imprimer

Aurélie Leroux & Florence Pazzottu

Ne demande pas à ton ombre la charité

Les 8 - 9 octobre à 21h
Du 8  au 9 octobre

Théâtre des Bernardines

Durée estimée : 60 min

8€ / 6€ / 4€

Scénographie : Aurélie Leroux, Florence Pazzottu // Texte, images : Florence Pazzottu // Avec : Aurélie Leroux, Florence Pazzottu // Vidéo : Christophe Grégoire, Alain Badiou, Kolia Dorvault

Tout part d’un récit, Les Heures Blanches. Dans un train de nuit, trois hommes parlent du désir, de l’amour, de la jouissance, autour d’une jeune femme qui dort. Sur le plateau, Aurélie Leroux (metteuse en scène) et Florence Pazzottu (auteure) donnent leurs voix aux monologues de ces personnages masculins tandis que les images et les sons des acteurs qu’elles ont filmés, enregistrés, grain de peau et grain de voix, sont à leur tour ce volume, cette caisse de résonance, à partir desquels s’exprime un désir autre, un désir de représentation qui questionne et travaille la présence, son excès et son manque, son oscillation désirante.
En vue d’une création scénique de ce texte, elles multiplient leurs lancers : différentes formes, différentes propositions… La première s’intitulait Où dois-je encore monter avec mon désir ?, la seconde Ne demande pas à ton ombre la charité. D’une étape à l’autre, la question se creuse, l’énigme d’une nouvelle « dialectique de l’amour et du désir » se fait de plus en plus vive.

À découvrir aussi Dialectique de l’amour et du désir, installation vidéo (15 min) dans le hall du théâtre, accessible avant les représentations.

En coréalisation avec le Théâtre des Bernardines // Production : La Compagnie A Côté et Alt(r)a Voce (pour la partie vidéo) // Coproduction : Théâtre des Bernardines // Avec le soutien de : Cinéma Les Variétés, Espace-Galerie la Jetée, Galerie La Traverse, Grains de Lumière // Projet subventionné par la Ville de Marseille.

Photo : © Florence Pazzottu

Aurélie Leroux & Florence Pazzottu
Biographie(s) associée(s) :