• sept VEN 09
  • SAM 10
  • DIM 11
  • LUN 12
  • MAR 13
  • MER 14
  • JEU 15
  • VEN 16
  • SAM 17
  • DIM 18
  • LUN 19
  • MAR 20
  • MER 21
  • JEU 22
  • VEN 23
  • SAM 24
  • DIM 25
  • LUN 26
  • MAR 27
  • MER 28
  • JEU 29
  • VEN 30
  • oct SAM 01
  • DIM 02
  • LUN 03
  • MAR 04
  • MER 05
  • JEU 06
  • VEN 07
  • SAM 08
  • DIM 09

Marcus Lindeen

L'Aventure invisible

Pour cette édition, le festival actoral, reçoit La Trilogie des identités de Marcus Lindeen, trois spectacles dans deux lieux, les 9 et 10 septembre au Mucem et les 28 et 29 septembre à La Criée.

La Trilogie des identités met au centre des histoires spectaculaires venant du réel et les transforme en récits sensibles, complexes et poétiques dans lesquels des personnages ayant effectué un pas de côté tentent d’élargir leur enveloppe identitaire, concrètement ou fantasmatiquement. Le metteur en scène suédois Marcus Lindeen et la dramaturge franco-suédoise Marianne Ségol-Samoy ont prélevé des témoignages forts mais dénués de pathos, et traduit ce matériau documentaire en des objets scéniques aux allures d’expériences sociales, sur un ton feutré mais jamais clinique. Pour dire la volatilité des préceptes qui déterminent un être humain, leur « Trilogie des identités » se base sur ces cas rares, voire extrêmes, et les place dans des dispositifs qui pourraient déceler ce qui semble commun à la formation de tous les « moi ».  
 

-    Wild Minds nous pose dans un cercle de « rêveurs compulsifs », dont le trouble psychologique, reconnu depuis peu, consiste à se réfugier excessivement dans des mondes imaginaires, au détriment de leur vie réelle. 
 

-    Orlando et Mikael porte sur la « réassignation » de deux femmes trans qui ont choisi de regagner leur corps et leur identité masculines initiale, et qui se questionnent sur leur choix irrévocable.
 

-    L’Aventure invisible connecte trois expériences aux origines plus fortuites : la reconstruction de la personnalité d’une scientifique de 37 ans suite à une perte totale de la mémoire provoquée par un AVC, celle du premier patient ayant subi une greffe complète du visage en raison d’une maladie dégénérative, puis, l’identification intense d’une cinéaste à l’icône surréaliste queer Claude Cahun, qui l’a conduite à adopter le genre neutre. 


La Trilogie de l’Identité
Texte, mise en scène Marcus Lindeen Collaboration artistique, dramaturgie, traduction Marianne Ségol-Samoy Musique Hans Appelqvist

-    Wild Minds (les 9 et 10 septembre au Mucem)

-    Orlando & Mikael (les 28 et 29 septembre à La Criée)

-    L’Aventure Inivisible (les 28 et 29 septembre à La Criée)

Distribution

Interprétation Claron McFadden, Tom Menanteau, Franky Gogo Scénographie Mathieu Lorry-Dupuy Lumière Diane Guérin Film Sarah Pucill Régie plateau, vidéo Dimitri Blin Régie son Antoine Quoniam

 

Production

Production Comédie de Caen-CDN de Normandie dans le cadre du Pôle Européen de création Coproduction T2G — Théâtre de Gennevilliers - CDN, Festival d’Automne à Paris Avec le soutien de l’institut français, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, le ministère de la Culture, la Cité internationale des arts et le Festival Les Boréales 
Spectacle créé en octobre 2020 au T2G Gennevilliers dans le cadre du Festival d’Automne à Paris

Théâtre - Créations 2022

La Criée

mer 28 sep 2022 — 19:00

jeu 29 sep 2022 — 21:00

Réserver

Durée : 1h15 

Places disponibles, réservation au 04 91 94 53 49

Première mondiale du dyptique au Festival actoral de Orlando et Mikael, et L'Aventure invisible

En coréalisation avec La Criée - Théâtre National de Marseille