• sept SAM 14
  • DIM 15
  • LUN 16
  • MAR 17
  • MER 18
  • JEU 19
  • VEN 20
  • SAM 21
  • DIM 22
  • LUN 23
  • MAR 24
  • MER 25
  • JEU 26
  • VEN 27
  • SAM 28
  • DIM 29
  • LUN 30
  • oct MAR 01
  • MER 02
  • JEU 03
  • VEN 04
  • SAM 05
  • DIM 06
  • LUN 07
  • MAR 08
  • MER 09
  • JEU 10
  • VEN 11
  • SAM 12

Rébecca Chaillon

Whitewashing

S’appropriant un terme polémique, Rébecca Chaillon fait jouer ensemble la signification littérale (blanchir sa peau) et le sens figuré du « whitewhashing » (faire jouer à des personnes blanches le rôle de personnages racisés) pour démasquer les inconscients hygiénistes liés à la couleur de peau. 

Sur scène, elle dresse un parallèle critique entre le travail d’une femme d’entretien et le soin qu’elle se porte pour mieux mettre en perspective le nettoyage d’une société blanche par une femme noire et les injonctions qui la poussent à vouloir éclaircir sa peau. Dans cette performance frontale, résolument subversive, Rébecca Chaillon déconstruit les assignations et les pressions qui s’exercent sur identités minorées, comme le racisme intériorisé auquel elles conduisent. Artiste queer et afroféministe, elle adopte le point de vue intersectionnel pour faire apparaître les normes cosmétiques comme les chevaux de Troie d’une stratégie de maquillage social, instrument d’une domination biopolitique qui blanchit jusqu’à son nom. 

 

D’origine martiniquaise, Rébecca Chaillon est metteuse en scène, autrice, performeuse. Après des études d’arts du spectacle et un passage au conservatoire du 20e arrondissement de Paris, elle travaille, de 2005 à 2017, avec la compagnie de débat théâtral Entrées de Jeu dirigé par Bernard Grosjean. En 2006, elle fonde la compagnie Dans Le Ventre. Elle écrit les textes, danse et performe dans la création de Delavallet Bidiefono : Monstres/On ne danse pas pour rien, tout en continuant à travailler avec Yann Da Costa dans Loveless et Les Détaché.e.s, avec Gianni-Grégory Fornet dans Oratorio Vigilant Animal, Anne Contensou pour Elle/Ulysse, Arnaud Troalic dans Polis. En 2016, elle participe aux films documentaires My body my rules et Ouvrir la Voix d’Amandine Gay sur les femmes afro-descendantes. En 2018, elle créé Où la chèvre est attachée, il faut qu’elle broute, un spectacle autour du football et du féminisme. En 2019, elle conçoit et interprète avec Pierre Guillois le spectacle Sa bouche ne connaît pas de dimanche – fable sanguine dans le cadre de l’édition 2019 de Vive le sujet (festival d’Avignon/SACD). En 2020, Rébecca Chaillon devient artiste associée au Théâtre de la Manufacture – CDN de Nancy. 

 

Distribution

Mise en scène Rébecca Chaillon
Textes Rébécca Chaillon et Aurore Déon
Avec Rébecca Chaillon, Aurore Déon
Régie générale et plateau Suzanne Péchenart
Traduction et surtitrages Lisa Wegener
Production / Développement Mara Teboul – L’Œil Écoute
Administration et logistique de tournée Élise Bernard & Amandine Loriol – L’Œil Écoute

Production

Production Compagnie Dans le ventre.

Coproduction CDN Besançon Franche-Comté (producteur délégué de la création et la première tournée 22-23) ; TPR – Centre neuchâtelois des arts vivants – La Chaux-de-Fonds ; Maison de la Culture d’Amiens ; Le Maillon Théâtre de Strasbourg – Scène européenne ; Théâtre du Beauvaisis – Scène nationale ; Le Phénix – Scène nationale de Valenciennes, Centre dramatique national Orléans/Centre Val-de-Loire ; Le Carreau du Temple – Établissement culturel et sportif de la Ville de Paris ; La Manufacture – CDN Nancy – Lorraine. 

Avec le soutien de la Drac Hauts-de-France dans le cadre de l’aide à la création. 

Avec le soutien de la Région Hauts-de-France. 

Résidence Ferme du Buisson / Scène nationale de Marne la Vallée.

Rébecca Chaillon est représentée par L’Arche, agence théâtrale. www.arche-editeur.com 

Création le 29 novembre 2022 au CDN Besançon Franche-Comté.

Théâtre

Théâtre La Criée I Petite salle


mer 25 sep 2024 — 19:00

jeu 26 sep 2024 — 21:00

Réserver

Durée 1H40 I Théâtre I France


14€, 8€