Je n'ouvre pas la bouche

Sarah Bahr & Michaël Allibert

Je ne réponds pas au téléphone et je n’ouvre pas la bouche.

« Alors je ne sais pas si c’était moi ou l’histoire du vélo. En vrai, j’ai toujours eu cette tendance là. Mais c’est comme quand on essaye de se gratter la peau à travers le pantalon : c’est moins direct. Je dis « how’s business going ? » et qu’est-ce que je ne donnerais pas pour pouvoir dire cette phrase, à un moment donné, au bon endroit, et mes lèvres seront celles de celui qui parle. Comme ces moutons-chèvres là-bas, quand on descend la colline, et on ne sait juste pas. Des moutons qui ont l’air d’être des chèvres, des grenouilles qui crient comme si c’était des poules, des cochons qui parlent la langue des hiboux… Alors bon, je fais en sorte. Mais chaque fois que je mens, je rate encore un rêve. »

 

__


Sarah Bahr
Sarah Bahr poursuit des travaux à trajectoires multiples entre papier, scène et fichier. Elle est notamment l’auteure d’Embâcle (Les Petits Matins, 2015), de Décompression Panama ou comment survivre en milieu hostile (compagnie Plateforme Locus Solus, 2018) et de Schläfer (Biennale Musiques en Scène, Lyon, 2018). Elle travaille en ce moment sur un livre illustré intitulé Mes jeux et ma grand-mère.

Michaël Allibert
D’abord formé en théâtre puis en danse contemporaine, Michaël Allibert navigue entre plusieurs disciplines et médium. De 2011 à 2020, il est artiste-chercheur au sein de L’L*Chercher autrement en arts vivants à Bruxelles. Il collabore avec Jérôme Grivel, artiste visuel, depuis 2014 et crée des pièces à 4 mains (La nuit est tombée sur le royaume - 2016, Étude(s) de chute(s) - 2017).

 

Objet des mots

Montévidéo centre d'art

mar 29 sep 2020 — 20:30

mer 30 sep 2020 — 20:30

Réserver