L'été des charognes

Simon Johannin, Hubert Colas & Thierry Raynaud

L'été des charognes

Ici c’est La Fourrière, un ‘‘village de nulle part’’ et c’est un enfant qui raconte : massacrer le chien de ‘‘la grosse conne de voisine’’, tuer le cochon avec les hommes du village, s’amuser au ‘‘jeu de l’arabe’’, rendre les coups et éviter ceux des parents. Ici on vit retiré, un peu hors-la-loi, pas loin de la misère aussi. Dans cette Guerre des boutons chez les rednecks, les bêtes sont partout, les enfants conduisent leurs parents ivres morts dans des voitures déglinguées et l’amitié reste la grande affaire. C’est un pays d’ogres et d’animaux errants, un monde organique fait de pluie et de graisse, de terre et d’os, où se répandent les fluides des corps vivants et ceux des bestioles mortes. Même le ramassage scolaire ressemble au passage des équarisseurs. Mais bientôt certains disparaissent, les filles vous quittent et la forêt finit par s’éloigner. D’une bagarre l’autre, la petite musique de ce premier roman vous emmènera jusqu’à l’adolescence, quand la douleur fait son entrée et que le regard change, dans les turbulences d’une langue outrancière au plus près du rythme de l’enfance : drôle et âpre, déchirante et fièvreuse, traversée de fulgurances.

__
 

Simon Johannin
Né à Mazamet dans le Tarn en 1993, Simon Johannin a grandi dans l’Hérault où ses parents apiculteurs tenaient une exploitation. Il quitte le domicile parental à 17 ans et s’installe à Montpellier pour suivre des études de cinéma à l’Université, qu’il déserte rapidement. Il travaille ensuite en intérim, puis comme vendeur de jouets, avant d’intégrer l’atelier d’espace urbain de l'école de La Cambre à Bruxelles de 2013 à 2016. L’Été des charognes, son premier roman, paraît en janvier 2017. Un premier roman brutal, chronique foudroyante d’une enfance rurale dans le Tarn. Simon et son épouse Capucine Johannin effectuent leurs recherches plastiques et littéraires en croisant leurs regards. L’enchevêtrement des deux univers s’exerce dans la pratique de l’un et de l’autre. Ils racontent dans Nino dans la nuit (2019), roman écrit à quatre mains, les galères de la jeunesse précaire d’aujourd’hui. Simon Johannin publie aux éditions allia Nous sommes maintenant nos êtres chers, recueil de textes poétiques renouant avec l’univers de ses romans, à paraître le 8 octobre.

Hubert Colas
Auteur, metteur en scène et scénographe, Hubert Colas a créé Diphtong Cie en 1988. Il met en scène la plupart de ses textes, parmi lesquels Temporairement épuisé, Nomades, La Brûlure, La Croix des oiseaux, Sans faim… et explore les écritures d’auteurs contemporains tels que Christine Angot, Sarah Kane, Martin Crimp, Sonia Chiambretto, Rainald Goetz. En 2000, il crée Montévidéo, centre de créations contemporaines à Marseille. En 2001, il lance la première édition d’Actoral, festival international des arts et des écritures contemporaines.

Thierry Raynaud
Thierry Raynaud est comédien. Il travaille avec Hubert Colas depuis 1992, sur ses textes et ceux de Witold Gombrowicz, Christine Angot, Sarah Kane, Martin Crimp, Rainald Goetz, Mathieu Riboulet, Annie Zadek… Il a interprété Hamlet en 2005. Il a aussi travaillé avec Pierre Laneyrie, Franck Dimech, Alain Béhar, Émilie Rousset, Mirabelle Rousseau, Mohamed El Khatib, Cyril Teste, Yan Duyvendak, Mikael Serre, Jonathan Châtel, Stéphane Arcas, Nicolas Stemann…

Distribution

Mise en lecture : Hubert Colas
Avec Thierry Raynaud
Production : Diphtong Cie

Lecture

Montévidéo centre d'art

mer 07 oct 2020 — 20:30

jeu 08 oct 2020 — 20:30

Réserver