• sept VEN 10
  • SAM 11
  • DIM 12
  • LUN 13
  • MAR 14
  • MER 15
  • JEU 16
  • VEN 17
  • SAM 18
  • DIM 19
  • LUN 20
  • MAR 21
  • MER 22
  • JEU 23
  • VEN 24
  • SAM 25
  • DIM 26
  • LUN 27
  • MAR 28
  • MER 29
  • JEU 30
  • oct VEN 01
  • SAM 02
  • DIM 03
  • LUN 04
  • MAR 05
  • MER 06
  • JEU 07
  • VEN 08
  • SAM 09

Smaïl Kanouté

Never twenty one

21, comme l’âge de la majorité aux États-Unis. 21, comme le poids que perd un corps quand la vie le quitte, d’après la science. 21, comme le numéro-totem symbolisant, entre autres, le dépassement de soi. 21 : l’âge que beaucoup de jeunes impliqués dans des gangs mafieux n’atteignent jamais, victime de meurtres par arme à feu dans les quartiers défavorisés de Johannesburg, Rio ou New York. C’est justement dans la capitale américaine, en plein Bronx, que le plasticien-chorégraphe Smaïl Kanouté a fait germer, d’abord en vidéo, ce projet de danse engagée placé sous ces deux chiffres. Never Twenty One a depuis évolué en une incantation physique à ces âmes disparues avant l’âge adulte, dont les vies tanguaient au bord du vide. Loin du fétichisme courant dans la pop culture, ce trio ramène ces récits dans la chair sociale et humaine en donnant à entendre les témoignages des proches, et en problématisant ces tragédies sous l’angle de la politique urbaine et du contrôle des armes à feu.

BIO

Smaïl Kanouté est un artiste protéiforme. Son court métrage Yasuke Kurosan, le samouraï noir au Japon est actuellement diffusé à la Maison Européenne de la Photographie. La prolongation chorégraphique du projet sera créé en 2022.
Diplômé de l’ENSAD (Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs) il est à la fois graphiste, sérigraphe, plasticien et danseur professionnel. Ses nombreuses et diverses collaborations artistiques sont à l’image de sa créativité bouillonnante qui s’enthousiasme de tout nouveau défi formel. Il fait partie de cette jeune génération qui renouvelle les codes visuels et esthétiques, toutes disciplines confondues. Le motif est à la base de sa recherche et de toute nouvelle production. Aussi ses œuvres picturales comme scéniques sont reconnaissables par des motifs expressifs, sorte d’alphabet moderne et abstrait.
Avec le Collectif Racine(S), il réalise des vidéos de danse dans lesquelles il choisit d’aborder la danse autrement. C’est alors une danse intuitive, libre et spontanée qu’il donne en partage, envoûtée par l’énergie des lieux traversés. Le collectif s’est dissout en 2020.
Le court métrage Never Twenty One, premier volet du triptyque, co-réalisé avec le Collectif Racine(s) tourné à New York, signe les prémices de la nouvelle production 2020/2021 de la Cie Vivons.
Yasuke Kurosan, deuxième volet du triptyque co-réalisé avec Abdou Diouri, tourné au Japon, ouvre un nouveau chapitre de la Cie Vivons.

Distribution

Chorégraphie, interprétation Smaïl Kanouté
Danseurs Aston Bonaparte, Jérôme Fidelin
Regard extérieur Moustapha Ziane
Scénographe Olivier Brichet
Son et lumières Paul Lajus
Body painting Lorella Disez
Costumières Rachel Boa et Ornella Maris

Production

Coproductions Les Ateliers Médicis – Clichy sous Bois, Espace 1789 – Saint Ouen, CentQuatre – Paris | Les Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine Saint Denis Théâtre de la Ville, Danse Élargie 2020, Caisse des Dépôts, DRAC Ile de France, Région Ile de France, Ville de Paris, Adami, Spedidam.

Danse

Friche la Belle de Mai

ven 01 oct 2021 — 21:30

sam 02 oct 2021 — 19:30

Réserver