Halluciné

Alexandre Labruffe

Un hiver à Wuhan

Ce récit fragmenté concilie un regard documentaire affuté et l’humour désespéré d’un conte voltairien. Alexandre Labruffe y alterne les souvenirs de ses séjours à Wuhan : de 1996, comme contrôleur stagiaire dans des usines locales, à l’automne 2019, en tant qu’attaché culturel. Il recense les micro-apocalypses qui fondent le miracle économique de la République populaire depuis deux décennies et devient le témoin halluciné d’une crise sanitaire révélant sa nature libérale-totalitaire.

 

Un hiver à Wuhan, collection Verticales, éditions Gallimard, septembre 2020

 

__

Alexandre Labruffe
Alexandre Labruffe est né à Bordeaux en 1974. Après des études de chinois, il a été en poste dans des Alliances françaises en Chine puis en Corée du Sud. À cette époque, il a publié avec Benjamin Limonet un récit expérimental à 4 mains, Battre Roger (éditions D’ores et déjà, 2008). Depuis son retour à Paris en 2016, il collabore à divers projets artistiques (avec la Villa des Arts dans le Bas-Montmartre), théâtraux (notamment avec le metteur en scène iranien Saeed Mirzaei) ou filmiques (avec le réalisateur coréen Jeon Soo-il, pour ses films A Korean in Paris, America Town et le prochain, Département de cinéma, en cours d’écriture), tout en poursuivant sa thèse en Arts et Cinéma à l’Université Paris-3. Il a été nommé attaché culturel à Wuhan, en octobre 2019.
Il est l’auteur d’un premier roman remarqué, Chroniques d’une station-service, sorti en août 2019 chez Verticales, traduit en russe et en chinois, lauréat Prix Maison Rouge G7 littéraire.
Un hiver à Wuhan est un récit documentaire et paraît le 10 septembre 2020.

Lecture

Librairie L’Odeur du temps

mar 22 sep 2020 — 19:00


Jauge limitée. Dans la limite des places disponibles