Marcos Caramés-Blanco & Maurin Ollès

Gloria Gloria

Personne ne se méfie de Gloria. Elle mène sa vie en collant aux heures. Elle enfile ses talons, jette la poubelle, part au travail à pied, branche ses écouteurs, roule sa cigarette. Elle regarde l’heure sur son téléphone, tousse, vérifie sa tenue, suit le rythme de la musique et avance. De toute façon elle est pressée. Donc elle s’en fout. Elle marche. C’est un jour, sans raison apparente, qu’en sortant de chez elle, il fait nuit. Les choses se passent dans le même ordre que tous les jours, dans le même sens que tous les jours et dans le même silence que tous les jours. Le réveil sonne à 5h30. Elle s’en roule une. Elle se la grille. Soupir de soulagement. Gloria Gloria raconte vingt-quatre heures d’une émancipation qui émerge, chaotique et furieuse. Une sortie de route par l’excès, le désir et le feu.

 

__

 

Marcos Caramés-Blanco
Né en 1995 dans les Pyrénées, Marcos Caramés-Blanco est écrivain dramaturge, co-fondateur de la Cie Continuum à Toulouse. Il intègre en 2018 le département d’écriture dramatique de l’ENSATT à Lyon, dirigé par Enzo Cormann et Samuel Gallet puis Pauline Peyrade et Marion Aubert. En 2019, sa pièce Départs sans fuite est mise en scène par un collectif issu du Conservatoire de Lyon. Sa pièce Gloria Gloria est lauréate de l’Aide à la création ARTCENA (session automne 2019), puis sélectionnée par les comités de lecture de la Mousson d’été et de la Comédie de Caen. En 2020, il écrit À sec pour une création de Sarah Delaby-Rochette, et TW (lingua ignota) dans le cadre d’un travail avec Gérard Watkins et les élèves de l’ERACM.

 

Maurin Ollès
Né en 1990 à la Ciotat, Maurin Ollès intègre en 2009 le Conservatoire de Marseille où il suit les cours de Pilar Anthony et Jean-Pierre Raffaelli. Il entre à l'École Supérieure d'Art Dramatique de la Comédie de Saint-Étienne en 2012. À sa sortie, il joue dans Un beau ténébreux mis en scène par Matthieu Cruciani, Portrait Foucault mis en scène par Pierre Maillet, Tumultes mis en scène par Marion Guerrero et Truckstop, mis en scène par Arnaud Meunier et présenté à la Chapelle des Pénitents Blancs au Festival d'Avignon 2016. Son spectacle Jusqu'ici tout va bien créé avec de jeunes comédiens amateurs de Saint-Étienne est programmé dans le cadre du Festival Contre Courant à Avignon en 2015 et dans le cadre des tournées culturelles organisées par la CCAS à l'été 2016. En 2017 il retrouve Matthieu Cruciani avec Au plus fort de l'orage, pour le Festival d'Art Lyrique d'Aix-en-Provence. En 2018, il travaille de nouveau avec Arnaud Meunier dans J'ai pris mon père sur mes épaules de Fabrice Melquiot et avec Paul Pascot dans L'Amérique de Serge Kribus. Parallèlement il a co-réalisé avec Clara Bonnet, À cause de Mouad, un court-métrage tourné avec des jeunes adolescents stéphanois. A l'automne 2018, il participe au dispositif régional "culture et santé" coordonné par La Comédie de Saint-Étienne. Il crée dans ce cadre le spectacle Pour l'amour de quoi et tourne dans une trentaine d'établissements de santé de la Loire. La saison 2019/2020, il reprend la tournée de Saigon de Caroline Guiela Nguyen. Son prochain spectacle Vers le spectre qui traitera de pédagogie et de prise en charge de l'autisme sera créé à l'automne 2021.
 

Distribution

Texte : Marcos Caramés-Blanco
Mise en lecture : Maurin Ollès
Avec : Clara Bonnet, Maurin Ollès, Melissa Zehner

Production

Production : Compagnie La Crapule
Avec le soutien d’Artcena

Mise en lecture

Friche la Belle de Mai - ERACM : IMMS

mar 06 oct 2020 — 20:00

Réserver