• sept VEN 09
  • SAM 10
  • DIM 11
  • LUN 12
  • MAR 13
  • MER 14
  • JEU 15
  • VEN 16
  • SAM 17
  • DIM 18
  • LUN 19
  • MAR 20
  • MER 21
  • JEU 22
  • VEN 23
  • SAM 24
  • DIM 25
  • LUN 26
  • MAR 27
  • MER 28
  • JEU 29
  • VEN 30
  • oct SAM 01
  • DIM 02
  • LUN 03
  • MAR 04
  • MER 05
  • JEU 06
  • VEN 07
  • SAM 08
  • DIM 09

Matija Ferlin

Sad Sam Matthaus

Depuis presque vingt ans, Matija Ferlin éprouve diverses incarnations dans une série de solos réunis sous le préfixe Sad Sam – en croate « maintenant, je suis… ». Après l’ardeur de Srecko Kosovel, comète de la poésie slovène disparue à 22 ans en 1926, le chorégraphe et metteur en scène croate s’abreuve cette fois-ci des peines et du sacrifice christiques, tels que les relate Jean-Sebastien Bach dans sa Passion selon Saint Matthieu, bande-son diégétique du spectacle. L’illustre pièce du répertoire sacré impose ainsi sa durée (près de 3 heures) à Sad Sam Matthäus, tirant le seul-en-scène vers l’épreuve d’endurance, et la communion collective. Figure déclinante et masquée dans un premier temps, puis interprète volatile sur le reste du parcours, Ferlin traverse une large palette de postures et d’espaces mentaux sur un plateau chargé, en continu, de la composition de Bach. Chœurs et orchestre rivalisent en grandeur et solennité, mais sur scène, seulement les moyens du bord : un paraphernal d’accessoires (babioles, jouets, patins à roulettes, livres, objets du quotidien), prétexte à déclencher narrations, commentaires, anecdotes, entre deux irruptions dansées. Enfant tapi dans son refuge imaginaire, héros romantique, aliéné en isolement, artiste au travail, écorché vif mégalomane : le performeur navigue entre ces pôles au gré de l’assemblage de son fragile édifice, et de sa méditation sur la souffrance, la perte ou la trahison.

Distribution

Concept, interprétation, chorégraphie Matija Ferlin Dramaturgie Goran Ferčec Texte Goran Ferčec, Matija Ferlin Musique Johann Sebastian Bach, Matthäus-Passion, BWV 244 interprété par Philippe Herreweghe et le Collegium Vocale Gent (Harmonia Mundi / [PIAS] Scénographie Mauricio Ferlin Son Luka Prinčič Technique Saša Fistrić Assistance Rajna Racz Production Maja Delak, Sabrina Železnik, Silvija Stipanov Matériel visuel Tina Ivezić, Christophe Chemin, Ana Buljan Traductions Danijela Bilić Rojnić, Ana Uglešić, Katja Kosi, Maša Dabić 
Traductions du livret de la Passion selon Saint Matthieu avec l'aimable autorisation de Harmonia Mundi

Production

Production et co-production Emanat, Matija Ferlin, Wiener Festwochen, CND Centre national de la danse (Pantin), Istarsko narodno kazalište – Gradsko kazalište Pula, Mediteranski plesni centar Svetvinčenat, Bunker / Stara mestna Elektrarna – Elektro Ljubljana, Zagrebačko kazalište mladih, Ministrstvo za kulturo RS, Mestna občina Ljubljana, Grad Pula, Grad Zagreb. 
 

Théâtre

La Criée

ven 30 sep 2022 — 20:00

sam 01 oct 2022 — 20:00

Réserver

Durée :  3h - Entracte inclus

Places disponibles, réservation au 04 91 94 53 49

Spectacle surtrité en Français

En coréalisation avec La Criée - Théâtre National de Marseille