• sept VEN 09
  • SAM 10
  • DIM 11
  • LUN 12
  • MAR 13
  • MER 14
  • JEU 15
  • VEN 16
  • SAM 17
  • DIM 18
  • LUN 19
  • MAR 20
  • MER 21
  • JEU 22
  • VEN 23
  • SAM 24
  • DIM 25
  • LUN 26
  • MAR 27
  • MER 28
  • JEU 29
  • VEN 30
  • oct SAM 01
  • DIM 02
  • LUN 03
  • MAR 04
  • MER 05
  • JEU 06
  • VEN 07
  • SAM 08
  • DIM 09

Orion Lalli

Au Bout du Monde en Auto-Stop

« J’ai laissé de la vaisselle dans l’évier et de la nourriture dans le frigo ». C’est curieusement cette phrase qui martèle l’esprit de l’artiste brésilien Orion Lalli depuis son départ précipité du Brésil, et sa demande d’asile en France. C’est devenu le point de départ de la performance ludique qu’il propose dans l’espace du Mucem, à la fois voyage dans ses souvenirs d’enfance, et réflexion sur l’idée d’exil. Exilé, Orion l’était déjà, adolescent, de la société cisgenre, avant de le devenir de son propre pays. Cette rétrospective personnelle le conduit à repenser ce qu’est le corps, la maison – à l’heure où la crise a donné à l’architecture résidentielle un rôle crucial – et la mémoire individuelle. Pour Au Bout du Monde en Auto-Stop, il a dressé une liste de souvenirs, matérialisés par des objets du quotidien qu’il a placés dans des sacs en plastique scellés sous vide, comme autant de petites métaphores à protéger de l’environnement extérieur. Dans un avion en carton reconstitué sur le modèle de celui que son père lui avait construit enfant, il invite le public à un jeu d’enfant à travers les espaces du musée, au cours duquel il se dépouillera, un à un, de ces souvenirs empaquetés. 
 

 

Distribution

Conception, interprétation Orion Lalli

Production

Production l'atelier des artistes en exil

Performance - Créations 2022


ven 09 sep 2022 — 20:30

sam 10 sep 2022 — 20:30


Performance en itinérance et en continu

Places disponibles, réservation au 04 91 94 53 49