• sept VEN 09
  • SAM 10
  • DIM 11
  • LUN 12
  • MAR 13
  • MER 14
  • JEU 15
  • VEN 16
  • SAM 17
  • DIM 18
  • LUN 19
  • MAR 20
  • MER 21
  • JEU 22
  • VEN 23
  • SAM 24
  • DIM 25
  • LUN 26
  • MAR 27
  • MER 28
  • JEU 29
  • VEN 30
  • oct SAM 01
  • DIM 02
  • LUN 03
  • MAR 04
  • MER 05
  • JEU 06
  • VEN 07
  • SAM 08
  • DIM 09

Samira Elagoz

Seek Bromance

Mars 2020, la pandémie éclate. En contact virtuel jusque-là, les artistes Samira Elagoz, finlandais(e) vivant entre Amsterdam et Berlin, et Cade Moga, brésilien de Los Angeles, se confinent inopinément au domicile de ce dernier, improvisant un projet filmique à deux. Cade suit une transition de femme à homme, que rejoindra Samira, renonçant ainsi aux archétypes féminins dont elle se jouait dans ses autofictions antérieures. La quarantaine leur offre l’occasion d’une romance à huis clos entre deux genres, que Seek Bromance documente sous la forme d’une épique expérience de cinéma-réalité au regard double. « Sommes-nous en train de vivre une histoire d’amour, ou de la performer ? » s’interroge en chemin Samira Elagoz, qui accompagne en salle cette projection fleuve, étalée sur 4 heures. Ici, c’est l’œil de la vidéo qui génère l’idylle, et la pousse dans un simili-psycho-drame interpersonnel ponctué d’injections à la testostérone et de virées dans une Amérique désertée. Porté par une durée immersive et une écriture visuelle épousant la mue de la relation, le film devient le journal caméra en main d’une interpénétration - d’égos, de corps, de sensibilités - et glisse vers la confrontation à mesure que les vulnérabilités s’écorchent et les narcissismes se consument. Sorte de Balad Of Genesis And Lady Jaye de Marie Losier à l’ère des stories Instagram, Seek Bromance tire son venin autant du trouble entre fiction et réalité, que de la personnalité méandreuse de ses protagonistes, pour composer un objet complexe sur les transidentités, par-delà les plaidoyers en vigueur sur le sujet. 

Distribution

Concept et mise en scène Samira Elagoz En collaboration avec Cade Moga Monté par Samira Elagoz Conseils Bruno Listopad, Antonia Steffens Conseils additionnels Otto Rissanen, Tiana Hemlock-Yensen, Richard Sand, Valerie Cole, Jessie Jeffrey Dunn Rovinelli, Michael Scerbo Conseils durant le tournage Jeanette Groenendaal Management et distribution Something Great Surtitrage et traductions Babel Subtitling

Production

Production SPRING Performing Arts Festival Coproduction Frascati, KWP Kunstenwerkplaats, Black Box Teater, BIT Teatergarasjen, Finish Cultural Institute Benelux, Arsenic
Avec le soutien de Fonds Podiumkunsten, Koneen Koneen Säätiö, Prins Bernhard Cultuurfonds, Ammodo
 

Performance vidéo

Théâtre des Bernardines

ven 23 sep 2022 — 19:30

sam 24 sep 2022 — 19:30

Réserver

Durée : 4h (15 minutes d'entracte)

Places disponibles, réservation au 04 91 94 53 49

Spectacle surtitré en Français


En coréalisation avec le Théâtre des Bernardines