Texte et Techno

Simon Johannin & Jardin

Texte et Techno

Plutôt que ceux du papier ancien, ce sont les dieux de la bière tiède et des lasers qui seront invoqués ici, dans une performance narrative et rythmée. Dans son dernier EP, One World One Shit, en hommage à Chris Korda, Jardin a mis en musique, et créé un morceau à partir de deux poèmes de Simon Johannin. Poussés par le résultat électrique de cette collaboration embryonnaire, ils proposent ici Texte et Techno, une lecture intense et musicale d’extraits de Nino dans la nuit, écrit par Capucine et Simon Johannin, et habillée pour l’occasion par Jardin des sons qu’on imagine sortir des pages. Jardin est le projet du français Lény Bernay, exilé à Bruxelles. Une musique aussi indéfinissable qu’elle est mélancolique, miroir d’un artiste face à une réalité qui ne lui convient pas. With No Future Everything Is Possible.

 

 

Simon Johannin
Né à Mazamet dans le Tarn en 1993, Simon Johannin a grandi dans l’Hérault où ses parents apiculteurs tenaient une exploitation. Il quitte le domicile parental à 17 ans et s’installe à Montpellier pour suivre des études de cinéma à l’Université, qu’il déserte rapidement. Il travaille ensuite en intérim, puis comme vendeur de jouets, avant d’intégrer l’atelier d’espace urbain de l'école de La Cambre à Bruxelles de 2013 à 2016. L’Été des charognes, son premier roman, paraît en janvier 2017. Un premier roman brutal, chronique foudroyante d’une enfance rurale dans le Tarn. Simon et son épouse Capucine Johannin effectuent leurs recherches plastiques et littéraires en croisant leurs regards. L’enchevêtrement des deux univers s’exerce dans la pratique de l’un et de l’autre. Ils racontent dans Nino dans la nuit (2019), roman écrit à quatre mains, les galères de la jeunesse précaire d’aujourd’hui.

 

Jardin
Après trois albums, de nombreuses et fructueuses collaborations ainsi que plusieurs mixtapes, Jardin présente aujourd’hui One World One Shit. Cet EP amorce une nouvelle trajectoire, Jardin souhaitant revenir au rap en se réappropriant le langage et les codes de celui-ci, notamment à travers l’attaque du discours misogyne ambiant, et la repolitisation des textes. Il interroge toujours le dancefloor, à travers un spectre élargi et mélangé. Par des collaborations en tous genres, il souhaite rendre le projet Jardin plus « collectif », plus ouvert encore.

Distribution

Création : Simon Johannin & Jardin
Musique : Jardin
Texte : extraits de Nino dans la nuit, Capucine et Simon Johannin, paru en janvier 2019 aux éditions allia

Performance - Musique - Lecture

Montévidéo centre d'art

mer 07 oct 2020 — 22:00

Réserver

+ Jardin proposera un set musical le jeu 08/10 à 22h [+ d'infos à venir]