Anne Corté

Anne Corté fabrique des spectacles comme on prépare des surprises. Elle commence la performance par des collages sociologiques baroques et sportifs puis vend son premier spectacle en 2011, une partition de passants, le début d’une série expérientielle où la place du spectateur est partie intégrante du sujet de la pièce. S’en suit une réaction en chaine verticale d’ouvriers cordistes, un duo avec un dindon vivant, une centaine de performances de poétesse jackass, un bal de fantôme où une partie des spectateurs est invitée sur scène à expérimenter la mort.

Puis vient Autokèn, texte lauréat de l'aide à la création d'ARTCENA en 2019, présenté au Festival actoral19 dans le cadre de l'Objet des mots, en partenariat avec la Sacd. La version plateau d'Autokèn sera créée les 30 septembre, 1er et 2 octobre à l'IMMS dans le cadre du Festival actoral21.

Anne Corté écrit une nouvelle pièce intitulée Chimie, dont la création est prévue en 2022.

Ses spectacles ont en commun une fascination pour les multiples qui constituent le réel et un certain type d’humour, entre malaise et tendresse.